Persévérance scolaire: 4 M$ seront investis dans la Capitale-Nationale

Isabelle
Isabelle Chabot
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Renouvellement de l’entente pour la persévérance et la réussite scolaire

La démarche régionale La persévérance … c’est Capitale! bénéficiera d’une deuxième entente spécifique pour la persévérance et la réussite scolaire et le cheminement en sciences et en technologie dans la région de la Capitale-Nationale. D’ici 2016, une somme de 4 M$ sera investie. Il s’agit du triple du montant de la première entente de 1 400 000$.

Le taux de décrochage a diminué de 4% dans la Capitale-Nationale entre l’année scolaire 2007-2008 et 2008-2009. «C’est le résultat d’une conscientisation de la communauté, mentionne le président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Capitale-Nationale, Yves Germain. Pour briser le sentiment que ça concerne l’école, on a réussi par les chantiers locaux à inciter les parents à jouer leur rôle et les entreprises privées.» Le taux de diplomation est en hausse, selon les données du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). Pour la cohorte de 2003-2004 ayant obtenu sept ans plus tard un diplôme, la Capitale-Nationale obtient un taux de 67,3 % chez les garçons.

Deux nouveaux collaborateurs financiers se joignent aux trente signataires de la première entente. Il s'agit de la Fondation La Capitale groupe financier et de Réunir Réussir. Une étude de ÉCOBES Recherche et transfert a permis aux principaux membres de la démarche d'obtenir un portrait global de la situation dans la région. «Ça nous donne une idée précise des besoins des jeunes et ça nous guide dans les actions à poser», note M. Germain.

Près de 73,6% des élèves du réseau public de la région obtiennent un premier diplôme ou une première qualification avant l’âge de 20 ans, toujours selon le MELS. Dans le cadre de La persévérance … c’est Capitale!, la CRÉ de la Capitale-Nationale, le mandataire de l’entente spécifique, fixe maintenant comme objectif d’atteindre 80% en 2020.

Lors de l’annonce de la nouvelle entente, le président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Capitale-Nationale a confirmé que des actions concrètes posées dans le précèdent plan d’action seront reconduites comme les six chantiers locaux en persévérance scolaire tenus à Charlevoix, à Beauport, à Limoilou, à Portneuf, dans Saint-Roch/Saint-Sauveur et à Vanier. Le projet place aux sciences est également de retour.

Le nom d’un porte-parole de la démarche régionale a été dévoilé lors de l'annonce tenue à l'école secondaire Vanier. L’athlète de l’année 2011, Alex Harvey, endossera le rôle afin de participer à des activités.

De l’aide aux devoirs à la Maison des jeunes La Parenthèse

Depuis plusieurs années, des périodes d’études sont offertes à la Maison des jeunes La Parenthèse à Vanier. Le projet mis sur pied par la Table Famille, École, Communauté, Réussir Ensemble (FECRE) a évolué avec les années. Il est devenu, grâce à la collaboration de l’école secondaire Vanier, des ateliers d’aide aux devoirs. Depuis l’an dernier, un enseignant de l’établissement scolaire se rend directement sur place au 164, avenue Proulx afin de donner un coup de main aux élèves. Depuis septembre, cet enseignant est présent quatre fois par semaine en fin d’après-midi et aide de 8 à 15 jeunes selon la journée.

L'Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Organisations: Conférence régionale des élus, Fondation La Capitale, MELS ÉCOBES Recherche Ministère de l'Éducation CRÉ de la Capitale-Nationale Maison des jeunes La Parenthèse Depuis plusieurs années Table Famille école secondaire Vanier Québec Hebdo

Lieux géographiques: Capitale-Nationale, Réunir Réussir, Vanier Charlevoix Beauport Limoilou Portneuf Saint-Roch Saint-Sauveur Avenue Proulx

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires