Chaire de recherche universitaire sur les enjeux économiques et démographiques


Publié le 10 septembre 2014

SOCIÉTÉ. L’Université Laval se joint à l’UQÀM pour lancer une chaire de recherche sur les changements démographiques au Québec et au Canada. Il y sera question de vieillissement, de santé, d’épargne et de retraite.

La Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux économiques des changements démographiques est financée à hauteur de 2M$ sur cinq ans. Jean-Yves Duclos, professeur titulaire au Département d’économique de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval et Pierre-Carl Michaud, professeur au Département des sciences économiques de l’ESG UQAM, sont les deux titulaires de la chaire de recherche.

«Nous voulons étudier les conséquences profondes de la retraite, de l’épargne, la santé et la longévité sur la démographie», a exprimé M. Duclos. «Arrimer les deux universités à la chaire de recherche a été un projet complexe, mais réalisable. Nous travaillerons principalement à la production de travaux de recherche d’envergure et à la formation de la relève», a renchéri M. Michaud.

Collaboration

De leur côté, les recteurs de l’Université Laval et de l’UQAM, Denis Brière et Robert Proulx, étaient tout sourire sur l’annonce réalisée au pavillon Gene-H. Kruger. «La collaboration est le mot-clé de cette chaire de recherche prometteuse qui fera sûrement avancer les politiques publiques et privées», a souligné M. Brière.

Pour sa part, le recteur de l’UQAM, Robert Proulx, croit que la chaire de recherche s’inscrit dans la mission sociale des universités. «Nous voulons nous associer aux étudiants, mais aussi partager le fruits de nos recherches au public», a-t-il dit.

Groupe Québec Hebdo