Solution pour le presbytère de L'Ancienne-Lorette


Publié le 9 mars 2017

Le presbytère de L'Ancienne-Lorette pourrait bien rester là où il est.

©(Photo TC Media - Prisca Benoit)

MUNICIPAL. Après les multiples réactions qu'a suscitées la possibilité de la démolition du presbytère de l'église à L'Ancienne-Lorette, la Ville et la Fabrique ont trouvé une nouvelle alternative pour régler la situation.

Le maire de L'Ancienne-Lorette Émile Loranger raconte dans sa dernière chronique du maire avoir reçu des plusieurs courriels concernant le dossier du presbytère de L'Ancienne-Lorette, même chose pour le curée de la paroisse Pierre Castonguay et les conseillers municipaux. Devant d'aussi vives réactions, les deux parties ont cherché une alternative à la démolition.

C'est que L'Ancienne-Lorette avait des projets pour le terrain du grand stationnement qui borde la bibliothèque et le presbytère. L'édifice ecclésiastique nécessitant d'importants travaux, le dilemme se posait pour la fabrique à savoir si on gardait le presbytère ou si on acceptait l'offre de la Ville. Celle-ci aurait voulu bâtir son nouveau centre communautaire dans le stationnement actuel. Le presbytère aurait été détruit pour procurer de nouvelles places de stationnement.

«Les gens, qu'ils soient pratiquants ou non, recommandent qu'on conserve dans son intégrité le presbytère pour son histoire, a reconnu M. Loranger. Ça concrétise le sentiment d'appartenance à L'Ancienne-Lorette.»

Selon M. Loranger, une solution a été apportée pour régler les problèmes de stationnement du côté de la Ville et du manque d'espace pour les cours de catéchèse dans le presbytère pour la fabrique. Le maire n'a pas donné les détails de la solution. Il s'est contenté de dire qu'il n'y aura pas de coûts additionnels à ce qui avait été budgété.

«Personne ne voulait absolument détruire le presbytère à tout prix, assure-t-il. C'était un moyen pour en arriver à d'autres choses, mais là on peut trouver une solution qui permettrait de faire les deux.» L'ensemble des détails sera connu d'ici la fin du mois, après avoir été soumis aux autorités ecclésiastiques.

Prochaine sortie, L'Ancienne-Lorette

Le maire Loranger a profité de sa tribune pour annoncer à ses citoyens qu'au plus tard à la fin avril, les panneaux d'autoroute à proximité de L'Ancienne-Lorette vont annoncer la ville. Le maire avait fait remarquer au ministre des Transports Laurent Lessard qu'aucun panneau n'indiquait de sortie vers la ville. Ce dernier a répondu que la situation sera corrigée au plus tard à la fin avril.

«C'est une bonne nouvelle pour tout le monde. Ça nous permet que notre identité soit affichée, de sorte que des gens qui veulent se rendre chez nous soient aiguillés au bon endroit.»