Tête des ponts: une piste cyclable traversera les échangeurs


Publié le 11 avril 2017

Le Corridor du littoral sera prolongé vers l'ouest et traversera les deux ponts.

©(Photo TC Media – Prisca Benoit)

TRANSPORT. Grâce à la reconfiguration qui s'amorce à la tête des ponts, la piste cyclable qui longeait l'aquarium jusqu'au pont de Québec sera prolongée vers le boulevard Samuel-de Champlain.

Selon le porte-parole du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Guillaume Paradis, le MTQ profite du réaménagement des viaducs donnant sur l'avenue des Hôtels et l'autoroute Henri-IV Nord pour construire une nouvelle piste multifonctionnelle.

La piste débutera à l'intersection de l'avenue des Hôtels et de la piste cyclable qui longe la voie ferrée. Elle montera vers l'aquarium de Québec avant de tourner vers le viaduc qui se rend présentement vers le boulevard Samuel-de Champlain. Le tracée se terminera à la rue du Domaine-des-Retraités qui donne sur le sentier des grèves.

Pour l'instant, aucune piste cyclable ne débouche vers l'ouest de la ville après ce segment. Vers l'est, plusieurs possibilités s'offrent aux cyclistes. Ils peuvent monter l'avenue des Hôtels pour continuer leur route sur les bandes cyclables du chemin Saint-Louis. Ils peuvent également rejoindre de corridor du littoral en empruntant la piste cyclable derrière l'aquarium et en descendant la côte Ross pour aller sur la promenade Samuel-de Champlain.

Les échangeurs qui relient l'avenue des Hôtels à l'autoroute Henri-IV seront réaménagés, permettant la construction d'une nouvelle piste multifonctionnelle.

©(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Les cyclistes se réjouissent

Blogueur jusqu'à tout récemment sur les enjeux reliés au déplacement en vélo, Yan Turgeon accueille de façon très favorable la décision du ministère des Transports. «De base, c'est une excellente nouvelle, insiste le cycliste. On lève les barrières construites par l'homme.» Selon lui, le MTQ a bien fait de saisir l'occasion de construire cette nouvelle piste en voulant reconstruire les viaducs à la tête des ponts.

Également membre de la Table de concertation vélo des conseils de quartier, Yan Turgeon espère maintenant que la Ville de Québec trouvera un moyen de poursuivre la piste cyclable encore plus à l'ouest. Selon lui, le potentiel est énorme dans le secteur. «Je suis convaincu qu'il va se passer quelque chose, croit-il. Reste à voir ce que va décider la Ville.» Un lien qui continue vers l'ouest pourrait être bénéfique aussi bien pour les résidents de l'ouest de la ville que ceux travaillant dans le secteur de la Pointe-de-Sainte-Foy, avance-t-il.

À Québec, rien dans les cartons ne laisse présager pour l'instant que la nouvelle piste multifonctionnelle trouvera un débouché vers l'ouest, bien que la Ville reconnaisse que ce nouveau segment ouvre la porte à de nouvelles possibilités. «Toutefois, ces options nécessitent des analyses de faisabilité et l'intervention de nombreuses parties prenantes (MTQ, CN, propriétaires privés)», écrit la conseillère en communication de la Ville de Québec, Marjorie Potvin.

Le nouveau segment partira de l'avenue des Hôtels jusqu'à la rue du Domaine-des-Retraités.
(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Bonne nouvelle pour Cap-Rouge?

Devant l'annonce de ce nouveau segment, plusieurs espéraient voir la piste cyclable se prolonger vers Cap-Rouge en passant par le parc de la plage Jacques-Cartier. Cette proposition a été écartée par la Ville. «L’aménagement actuel de la plage ne permet pas la présence des cyclistes puisque l’espace du sentier n’est pas suffisamment large pour accueillir les piétons et les cyclistes sans avoir un impact sur leur sécurité, explique Mme Potvin. De plus, élargir le sentier sur l’ensemble de la plage pour avoir une largeur sécuritaire aurait un impact substantiel sur l’environnement et un coût financier majeur.»

Pour l'instant, le secteur de Cap-Rouge et de l'ouest de la ville comporte quelques défis pour les cyclistes utilitaires qui désirent se rendre en ville. «D'une part, on a la côte de Cap-Rouge que les cyclistes n'osent pas prendre à l'heure de pointe, même avec une chaussée désignée, énumère M. Turgeon. Ensuite, on a le chemin Saint-Louis, mais même avec les aménagements cyclables, ce n'est pas le type d'aménagement où on se sent complètement en sécurité.»

«Il faut aussi se rappeler que la Vision des déplacements à vélo vise d’emblée l’aménagement de liens cyclables utilitaires, afin de favoriser l’adoption du vélo pour les déplacements, rappelle la conseillère en communication. Dans ce cas-ci, il s’agirait davantage d’un lien récréatif. Donc, ce projet n'est pas jugé prioritaire dans le cadre du développement du réseau cyclable.»