Le réaménagement de la rivière Lorette fera des expropriés


Publié le 17 mai 2017

La commission d'enquête du BAPE était dirigée par son président, Denis Bergeron, secondé par la commissaire Jeanne Charbonneau.

©(Photo TC Media - François Cattapan)

CONSULTATION. L'examen du projet de réaménagement de la rivière Lorette, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel à Québec et L'Ancienne-Lorette, entame une première étape. Plusieurs années après les inondations qui ont affecté le secteur, les citoyens sinistrés pourront espérer qu'une solution permanente soit mise en place pour empêcher que la situation survienne à nouveau, mais il y aura des expropriés.

L'inéluctable a été confirmé par la commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) qui débute ses travaux. Il devrait y avoir au moins deux peut-être quatre maisons démolies sur le nouveau parcours de la rivière Lorette, afin d'éviter d'éventuels débordements. Le plus dur à accepter par les résidents touchés, c'est que leur demeure n'a parfois jamais été inondée.

Soumis par l'agglomération de Québec, le projet vise à réaménager la rivière Lorette pour contrer les inondations, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel sur une distance de 4km. Les travaux comprendraient l'installation de murs anti-crues en bois, en béton et en palplanches pour former une cloison étanche sur pratiquement toute la longueur.

Les travaux de réaménagement de la rivière Lorette visent à corriger son parcours sinueux et peu profond pour éviter d'éventuelles crues.
(Photo TC Media - François Cattapan)

L'opération prévoit également la reconstruction du pont de l'Accueil, la création de trois plaines de débordement et de deux bras de décharge. S'ajoutent des travaux dans la zone inondable de la rivière, de déboisement, d'excavation, d'aménagement de chemins d'accès et de revégétalisation des rives.

L'objectif de ces travaux est d'augmenter la capacité hydraulique de la rivière, de façon à permettre le passage sécuritaire d'une crue centennale (85m3/s). Estimé à 22M$, le chantier devrait s'échelonner de l'été 2018 et l'automne 2019 sur une portion de territoire située au sud de L'Ancienne-Lorette et à l'ouest du quartier Les Saules.

Deux étapes

Rappelons que la commission d'enquête du BAPE a reçu le mandat du ministère de l'Environnement de tenir des audiences sur le projet de réaménagement de la rivière Lorette. La mission de l'organisme consiste à éclairer la prise de décision gouvernementale dans une perspective de développement durable.

Une volumineuse boîte de documentation est disponible pour consultation dans les bibliothèques de L'Ancienne-Lorette et Les Saules.
(Photo TC Media - François Cattapan)

Prévue sur plusieurs jours, l'audience publique se déroulera en deux parties. La première, amorcée en présence du promoteur et des personnes-ressources, vise à informer et répondre aux questions des participants. La seconde, qui se tiendra le mardi 13 juin à nouveau au Complexe Capitale Hélicoptère, permettra de recueillir l'opinion et les suggestions du public, ainsi que procéder au dépôt des mémoires d'organismes.

La commission d'enquête dispose d'un délai de quatre mois pour accomplir son mandat. Le rapport du BAPE sera remis au plus tard le 14 septembre prochain, au ministre de l'Environnement, David Heurtel. Par la suite, le ministre disposera de 15 jours pour rendre public le rapport.

Endroits où consulter la documentation

-Bibliothèque Marie-Victorin (1635, rue Notre-Dame, L'Ancienne-Lorette)

-Bibliothèque Romain-Langlois (2035, boulevard Masson, Québec)

-Site Internet : www.bape.gouv.qc.ca

TC Media