Un timbre pour souligner la contribution du cheval canadien

Le cachet d’oblitération portera la mention Cap-Rouge Qc


Publié le 11 mai 2009

Postes Canada lance ce vendredi un double timbre pour souligner la contribution du poney de Terre-Neuve et du cheval canadien. Fait intéressant, on retrouvait une ferme de reproduction de cette dernière espèce à Cap-Rouge au début du XXe siècle.

Le timbre de 54 cents portera d’ailleurs le cachet d’oblitération Cap-Rouge Qc. Les gens en général et les philatélistes pourront s’en procurer en carnet de 10 aux endroits habituels.

Au début du dernier siècle, Gustave Langelier possédait la ferme Stadacona du Cap Rouge, aussi connue sous le nom de Ferme Langelier. Celle-ci se situait à l’endroit où demeurent aujourd’hui les Sœurs du Bon-Pasteur.

Le gouvernement fédéral achète la ferme et y aménage un centre de reproduction en 1913 pour lutter contre l’extinction du cheval canadien. Bon nombre de Carougeois y travaillaient à l’époque.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement veut acquérir le domaine des Sœurs du Bon-Pasteur situé à ce moment près du parc Victoria. Il échangera alors la ferme expérimentale pour le quadrilatère des religieuses. Le cheptel déménagera ainsi à Saint-Joachim, pour tomber entre des mains privées.

En 1999, l’animal en question devient race du patrimoine agricole du Québec, au même titre que la vache canadienne et la poule chanteclerc. Les membres du Parlement canadien lui collent l’étiquette de Cheval national du Canada en 2002.

Quelques années plus tard, soit en 2007, le ministère des Transports du Québec change ses panneaux de signalisation sur lesquels on retrouve un cheval pour reproduire la silhouette de la fameuse bête.