Le robot gestionnaire

Syntell innove avec le Management-Robot MC


Publié le 26 décembre 2011

Le parfait gestionnaire d’entreprise existe... et c’est un robot! C’est du moins ce que croit l’entreprise Syntell basée à Sainte-Foy qui a développé le Management-Robot MC, un robot-logiciel révolutionnaire pour automatiser la gestion du suivi des opérations.

Le robot, qui en réalité est le tout premier logiciel conçu pour simplifier le travail des gestionnaires qui doivent assurer le suivi des opérations pour plusieurs employés, a été lancé récemment à l’occasion du Salon Business Intelligence (BI) au Palais des Congrès de Montréal. Le Management-Robot MC s’attaque d’abord à la gestion des ressources humaines, puis il s’appliquera ensuite aux ressources matérielles et financières.

Selon Syntell, le Management-Robot MC se distingue des logiciels traditionnels par le fait qu’il exécute une portion du travail des gestionnaires, les libérant ainsi pour d’autres tâches requérant leur expertise. Le logiciel robot scrute constamment les données sur l’état des opérations pour signaler aux gestionnaires les écarts problématiques et les guider dans l’analyse des causes premières, leur permettant d’identifier les correctifs à apporter.

«Les gestionnaires sont débordés. Ils ne veulent pas plus d’informations, ils en ont déjà trop; ils veulent qu’on en fasse l’analyse à leur place. Par exemple, si M. X a manqué quatre heures de travail cette semaine, ce qu’on veut savoir c’est si cette situation se répète fréquemment, si d’autres employés du même secteur se trouvent dans cette situation», explique Patrick Schwarz, président de Syntell.

Le robot ne propose donc pas des données, il présente des faits. Il pourrait par exemple indiquer qu’il y a un problème d’absentéisme dans tel département ou que le taux de roulement dans tel secteur est inquiétait. Les gestionnaires sont avisés du problème comme ils le souhaitent : sur leur ordinateur, leur téléphone intelligent ou leur tablette.

Par la suite, le Management-Robot MC prend en charge le suivi des communications d’entreprise, de l‘identification d’une situation problématique jusqu’à sa résolution. Il met en évidence l’ensemble des actions planifiées pour rectifier la situation par les personnes responsables. Cette approche favorise un environnement sans papier, tout en assurant la traçabilité des communications, ce qui augmente la productivité de toute organisation, promet Syntell.

Plus l’entreprise est importante, plus la gestion en est complexe. Conséquemment, ce sont surtout de grosses compagnies comptant plus de 500 employés que cible Syntell avec son logiciel-robot. «Plus l’entreprise est grande, plus c’est complexe. Avec la décentralisation, on retrouve souvent plusieurs succursales, ce qui justifie d’autant plus l’utilisation de notre logiciel», indique M. Schwarz.

Syntell compte déjà plusieurs clients pour son robot, dont certains ministères, Hydro-Québec ou l’Industrielle Alliance. Pour plus de détails : www.syntell.com.

L'Appel, membre du groupe Québec Hebdo