La pénurie de main-d'œuvre plane sur la Foire de l’emploi


Publié le 1 avril 2016

TRAVAIL. Tous les intervenants qui ont pris la parole, lors de l'inauguration de la Foire de l'emploi de Québec, ont soulevé les défis que représente la pénurie de main-d'œuvre qui plane à l'horizon. Le fait que la 18e édition du rendez-vous offre un record de 12 602 postes à combler alors qu'on accueille annuellement 12 000 visiteurs illustre bien la situation.

Regroupant 150 entreprises, l'activité qui prend place vendredi et samedi au Centre de foires d'ExpoCité a été inaugurée par le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais. Lui et les présidents des Chambres de commerce de Québec et de Lévis, Alain Aubut et Karine Laflamme, ont relevé l'ampleur de la tâche qui attend les employeurs. Ceux-ci devront redoubler d'ardeur afin de recruter et retenir les travailleurs utiles à leur croissance, dans un contexte de vieillissement de la population et départ massif à la retraite.

La Foire de l'emploi regroupe plusieurs initiatives thématiques, comme le Pavillon des Technologies de l’information et le Regroupement d’entreprises en pharmaceutique et biotechnologie. Le rendez-vous se veut aussi une foire de contacts. C'est aussi une occasion de faire le point sur son curriculum vitae et de réaliser une première entrevue non formelle. En ce sens, plusieurs services sont offerts gratuitement pour mieux outiller les chercheurs d’emplois.

Ce qu'ils ont dit :

«Les statistiques de février 2016 indiquent que le taux de chômage se situe à 4,8% dans la région de Québec. Dans un tel contexte de quasi plein emploi, cela représente un défi majeur pour les employeurs de recruter et retenir une main-d'œuvre qualifiée. La Foire de l'emploi est une occasion unique de se distinguer afin de combler ses besoin.» - François Blais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale

«Vous cherchez des emplois? C'est ici le meilleur endroit pour trouver. Les nombreux visiteurs sont à la bonne place pour profiter d'un important regroupement d'entreprises à la recherche de travailleurs. Les besoins de main-d'œuvre sont criants dans la région de la Capitale.» - Alain Aubut, président de la CCIQ

«La Chambre de commerce de Lévis est heureuse de contribuer à ce rendez-vous annuel de l'emploi. La pénurie de main-d'œuvre est un enjeu majeur et un grand défi pour la région de Québec et Chaudière-Appalaches.» - Karine Laflamme, présidente CCL

La Foire de l’emploi se déroule ce vendredi 1er avril, de 10h à 20h, et ce samedi 2 avril, de 9h à 17h. Pour plus d'information : www.foireemploi.com

Québec Hebdo