Unilofts s'adapte aux nouvelles habitudes des voyageurs


Publié le 26 avril 2016

TOURISME. Devant la demande croissante pour la location de studios équipés, l’hôtelier Jean-Guy Sylvain, copropriétaire de l’hôtel Le Concorde, et Jean-François Coté, propriétaire des hôtels Nouvelle-France et président du c.a. de l’Office du Tourisme de Québec, ont décidé d’adapter leur offre à cette nouvelle réalité en lançant le concept d'hébergement Unilofts.

Cette initiative vient rivaliser directement les sites Internet de location chez l'habitant, de type Airbnb. Considérant ce genre de service d'hébergement comme une concurrence déloyale, les hôteliers déplorent que les usagers n'accueillent pas des visiteurs, mais leur louent carrément leur logement. Ce qui est malhonnête.

«Il faut s’adapter au marché actuel. La demande pour ce type d’hébergement ne s'essoufflera pas et on veut faire partie de ce nouveau marché. La loi 67, qui resserre l’encadrement de l’hébergement touristique, réduira le nombre d’hébergements illégaux et favorisera ceux qui se conforment à la réglementation», allègue M. Côté.

À son avis, la plateforme Airbnb en soi n’est pas illégale. «Le problème, c’est qu'elle ne permet pas d'éviter les offres malhonnêtes ni de percevoir les taxes.» Unilofts fait une utilisation règlementaire de ce type de moteur de recherche, en plus de respecter le zonage municipal ainsi que les normes de sécurité et d'être approuvé par le ministère du Tourisme.

Situé sur le chemin Sainte-Foy, face à l’Université Laval, Unilofts propose 12 studios modernes répondant en tout point à la législation. Ayant nécessité un investissement de 1,8M$, leur aménagement comporte cuisinette, réfrigérateur, coin-repas avec couverts, téléviseur, salle de bain avec douche, grand lit, wifi et stationnement gratuit.

Pour plus d'information : www.unilofts.com

Québec Hebdo