L'avenue Maguire affiche un dynamisme renouvelé


Publié le 28 août 2016

URBANISME. Profitant d'efforts soutenus afin de demeurer une destination pertinente pour le commerce local dans Sillery, l'avenue Maguire affiche à la fois renouveau et dynamisme. Cette réalité a été largement mise en évidence, dimanche, lors des célébrations estivales organisées sur l'artère commerciale.

Malgré un ciel incertain, il y avait foule pour profiter des activités mises en place dans le cadre de la 4e édition de Maguire en fête. Le rendez-vous annuel visait justement à mettre en évidence la grande diversité de commerces et services offerts sur cette belle rue, qui s'étire entre le boulevard Laurier et le Chemin Saint-Louis.

Pour la Société de développement commercial (SDC) Maguire, principale organisatrice de l'événement, le moment était propice à la mise en valeur de ses attraits. «Notre programmation festive est centrée sur la famille, mais cela permet de démontrer que tout le monde trouve son compte sur notre belle artère commerciale. On a vu s'ajouter dernièrement de nouveaux établissements, notamment en alimentation, en bien-être et en santé», précise la directrice de l'organisme, Isabelle Drolet.

À ses yeux, l'arrivée de nouveaux et jeunes entrepreneurs est à l'image de la transformation de l'avenue Maguire. «On sent qu'il y a une nouvelle énergie créatrice qui s'avère contagieuse et favorable au renouvellement de l'offre de produits et services», observe Mme Drolet.

Un constat partagé par le conseiller municipal local, Paul Shoiry, qui était présent comme chaque année à Maguire en fête avec des membres de sa famille. «L'organisation se peaufine sans cesse depuis quatre ans, estime-t-il. C'est avec un plaisir renouvelé que les gens viennent pour découvrir de nouveaux commerçants et profiter des nombreux produits et services de proximité qu'on y trouve.»

Crise du stationnement passée

Pour ce qui est du manque du stationnement de courte durée, dénoncé par des commerçants inquiets devant l'implantation de parcomètres sur l'avenue Maguire, les deux intervenants considèrent que c'est chose du passé. «Les choses se placent et la grogne s'estompe. L'habitude s'installe et la situation générale s'améliore», souligne M. Shoiry, qui en veut pour témoin la diversité et le dynamisme qui animent l'artère.

Pour sa part, la directrice de la SDC Maguire soutient qu'avec le temps les commerçants se sont faits à l’idée que les parcomètres étaient là pour rester. «C'est pareil pour toutes les autres artères commerciales de la ville de Québec. Et puis renchérit Mme Drolet, nous n'avons pas tout perdu, puisque 17 espaces de stationnement gratuit pour une durée maximale de 30 minutes ont été aménagés. Il s'agit d'un irritant de moins pour les courses rapides notamment chez le boucher, le boulanger ou le pharmacien.»

Québec Hebdo