Sections

La porte-parole du Regroupement citoyen pour la qualité de l'air de Cap-Rouge pour Démocratie Québec


Publié le 8 juin 2017

Anne Guérette en compagnie de ses quatre nouveaux candidats: Safia Chefaoui, Stéphanie Houde, Jean Cloutier et Marie Lacerte.

©(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

ÉLECTIONS. Stéphanie Houde a annoncé récemment qu'elle quittait son poste de porte-parole du Regroupement citoyen pour présenter sa candidature aux prochaines élections municipales, pour Démocratie Québec.

Les membres du Regroupement citoyen pour la qualité de l'air de Cap-Rouge ont jugé que cette annonce de la part de Mme Houde était incompatible l'indépendance politique du regroupement. Ils rappellent d'ailleurs qu'ils ne souhaitent s'associer à aucun parti politique.

Elle a mentionné qu'elle quittait avec un peu de tristesse, «mais toutes mes actions au sein du regroupement, je peux les porter maintenant à un rayonnement plus large afin de servir encore mieux la communauté sur plein d'autres dossiers».

Elle admet qu'elle continuera de défendre les intérêts du regroupement qui s'oppose notamment à la pollution de l'air causée par l'usine Anacolor, mais qu'elle n'en fera pas son seul et unique cheval de bataille.

Dans son programme, elle compte défendre avec beaucoup d'énergie la préservation du patrimoine agricole dans le secteur Laurentien.

Le nouveau porte-parole du Regroupement citoyen pour la qualité de l'air de Cap-Rouge sera également annoncé sous peu. La chef du parti de Démocratie Québec, Anne Guérette, a d'ailleurs mentionné qu'elle ne voit pas les regroupements citoyens et les conseils de quartier comme des opposants, mais plutôt comme «une école» pour apprendre les rudiments de la politique.