Un meilleur accès aux élèves du Séminaire Saint-François

De nouvelles installations de 2 M$


Publié le 5 novembre 2013

Puisés à même le fonds d’immobilisation du Séminaire Saint-François, deux millions de dollars ont été investis pour construire une nouvelle aile, réaménager le hall d’entrée et ajouter un nouvel ascenseur.

«On a rendu fonctionnel et sécuritaire le hall d’entrée avec gardiens de sécurité, pour que les accès à l’école soient contrôlés. On a aussi une nouvelle aile incluant trois classes et des locaux de professionnels, soit nos techniciens en éducation spécialisée et notre orthopédagogue», détaille Simon Robitaille, directeur général du Séminaire Saint-François (SSF).

Le chantier, outre l’aile et le hall d’entrée, inclut aussi un ascenseur, afin d’aider les personnes à mobilité réduite. «Certains élèves ont de la difficulté à se déplacer, mais il y en a beaucoup aussi qui ont des blessures sportives et se promènent avec des cannes, des béquilles», ajoute M. Robitaille. À ces installations s’ajoutent des locaux d’entreposage au sous-sol pour les 300 joueurs de hockey du SSF qui ont besoin de ranger leur poche d’équipement.

La relève de feu père Boulé

Simon Robitaille amorce sa «rentrée scolaire». Le nouveau directeur général du SSF reprend les dossiers laissés par feu père Boulé, ayant dirigé l’établissement scolaire pendant 45 ans. «Tout le personnel se mobilise pour que l’année se déroule bien. Je sens un grand appui. On voulait suivre la direction du père Boulé, avec une vision de développement», a-t-il commenté.

Dans la même veine, le sport a toujours été l’un des axes de développement de feu père Boulé. L’an dernier, la concentration sports-études baseball s’est ajoutée parmi les nouvelles options. Quatre élèves y sont inscrits et huit autres devraient bientôt s’ajouter.

«Cet automne, l’une de nos trois surfaces naturelles près du stade synthétique a été entièrement refaite. Elle servira aux jeunes pour le soccer. On veut assurer une utilisation maximale de nos surfaces sportives. En ce sens, on continue de collaborer avec la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures et la Ville de Québec», conclut-il.

Groupe Québec Hebdo.