Sections

Les amis au travail : un atout ou un boulet?


Publié le 2 août 2017

Des employés et des directeurs ont été questionnés sur leur avis sur l'amitié au travail.

©(Photo Deposit/racorn)

SONDAGE. Est-ce que le fait d'avoir des confidents favorise ou freine l'efficacité au travail? Un récent sondage effectué par la firme de recrutement Accountemps s’est penché sur la question.

Le coup de sonde révèle que 61% des employés canadiens ont indiqué que le fait d'avoir des collègues comme amis à l'extérieur du bureau avait un effet positif sur la productivité. Mais seulement 36% des CFO (directeurs financiers) canadiens sont du même avis et 57% d'entre eux ont affirmé que les amitiés au travail n'avaient aucun effet sur la productivité.

Un sondage séparé mené par Robert Half, société mère d'Accountemps, a révélé que les professionnels qui croient avoir de bons amis au travail sont 1,6 fois plus susceptibles d'être heureux au travail que ceux qui n'en ont pas. « Un ami au travail peut être plus que simplement une personne avec qui vous passez votre pause du midi – il peut aussi jouer un rôle central dans la progression de votre carrière », soulève Dianne Hunnam-Jones, présidente au Canada d'Accountemps. « Les professionnels qui nouent de solides relations au travail profitent d'un soutien et d'un encouragement additionnels de leurs pairs, et ils sont plus heureux et font preuve de plus de confiance au travail. » Les gestionnaires devraient rechercher des occasions de promouvoir le travail d'équipe afin d'aider leurs employés à établir des liens au bureau et à l'extérieur du bureau », poursuit Mme Hunnam-Jones.

À la lumière de ce sondage, la firme suggère ainsi aux employés de :

- Participer activement aux activités visant à renforcer l'esprit d'équipe, aux événements sociaux, aux ligues sportives et aux groupes d'intérêt organisés par l’entreprise et les collègues;

- Offrir de l'aide à un collègue dans le cadre d'un projet ou d'une tâche. Cela peut aider à établir des liens futurs; 

-Fixer des directives et des limites claires à propos des amitiés au travail afin de conserver la confidentialité de l'information personnelle.

Pour les gestionnaires, la firme suggère de :

- Créer un réseau de soutien et des occasions pour que les employés tissent des liens pendant les heures de travail; 

- Au cours des entrevues avec les candidats, souligner les aspects de votre culture d'entreprise;

-Ne pas accorder pas de préférence, se faire un devoir de traiter tous les employés de façon équitable et avoir une attitude amicale envers tout le monde afin que personne ne se sente isolé.

Les résultats du sondage sont fondés sur des entrevues menées auprès de plus de 400 employés de bureau canadiens, âgés de 18 ans ou plus, et de plus de 270 CFO provenant d'un échantillon aléatoire de sociétés au Canada. 

TC Media