11e titre de saison régulière pour le Blizzard du SSF

Les séries débutent jeudi soir, contre Amos


Publié le 11 février 2017

HOCKEY. Vendredi soir, le Blizzard du Séminaire Saint-François a officialisé son championnat de saison régulière de la Ligue de hockey Midget AAA en triomphant 4 à 2 face aux Albatros du Collège Notre-Dame. Il s’agit du 11e titre de la concession comptant 41 années d’existence.

«Ce n’était pas du tout ça l’objectif au début de la saison, a avoué Martin Laperrière, à la tête du programme pour une première campagne. Nous voulions une équipe qui s’améliore chaque match et c’est ce que nous avons fait. Je suis très fier des gars. Le mérite leur revient.»

Le pilote refuse toutefois de crier satisfaction. Gagner la saison régulière, c’est une chose, mais sa bande et lui ont les yeux rivés sur le «vrai» titre, soit les séries éliminatoires, qui débuteront le 16 février, à domicile, face aux Forestiers d’Amos.

«C’est important de le souligner. C’est une belle marque de reconnaissance. Nous entrons en séries avec confiance, sachant que nous allons être testés [physiquement et mentalement]», a renchéri celui que l’on surnomme «Lappy», qui s’attend à une grande opposition des Forestiers, même si une soixantaine de points sépare les deux formations.

Amélioration constante

Au fil des joutes, l’offensive du Blizzard a été dévastatrice, en deuxième place de la ligue pour le nombre de buts marqués. Défensivement, l’équipe vient en troisième position. Comment expliquer cela? Le désir de s’améliorer, vous répondra l’homme de 42 ans, dont le père a été adjoint 25 ans dans la LNH.

Récemment, Laperrière et ses adjoints, Frédéric Parent et Alexandre Guérard, ont visionné les bandes vidéo des joutes des dernières semaines.

En analysant les 42 derniers buts accordés aux adversaires, le trio a remarqué que 43% d’entre eux étaient l’œuvre d’un retour de lancer ou d’une déviation.

«Sur ces séquences, nos ailiers devaient se placer dans la ligne de tirs et nos défenseurs devaient mieux faire le ménage devant le filet. Nous avons corrigé cela. Nous sommes maintenant plus difficiles à affronter.»

«Un charme à diriger»

Joueur de centre du SSF, Jakob Pelletier attire de plus en plus les regards des dépisteurs. Le 3 juin prochain, date du repêchage de la LHJMQ, le #12 de 5’8 sera fort probablement sélectionné parmi les premiers de sa cuvée.

Auteur de 56 points en 39 matchs, l’adjoint au capitaine continue de recevoir une pluie de compliments de la part de son entraîneur-chef. «Ce gars-là est un charme à diriger. C’est un passionné, il travaille sans arrêt. Je n’hésite jamais à l’utiliser à toutes les sauces. Il élève son niveau de jeu dans les moments importants et il rend tout le monde meilleur.

Laperrière dresse même un parallèle avec Alexander Radulov, l’exubérant attaquant russe des Canadiens de Montréal, qu’il a lui-même dirigé avec les Remparts de Québec. «Quand il marque, il est de bonne humeur. Quand ce sont ses chums qui marquent, il est encore plus content!»

Québec Hebdo