Espoir pour les blessés de la fusillade en état critique


Publié le 9 février 2017

(Photo TC Media - Monica Lalancette)

ATTENTAT. L'état de santé des deux personnes toujours hospitalisées à la suite de la fusillade survenue fin janvier à la grande mosquée de Québec suscite un espoir prudent auprès de la communauté musulmane. Les plus récentes nouvelles publiées sur la page Facebook du Centre culturel islamique de Québec se font rassurantes, tout en réclamant appui et prière de la part de la population toujours secouée par ce drame.

Dans un message transmis via le réseau social, mercredi soir, un porte-parole du Centre culturel islamique a fait le point sur «l'état de nos frères blessés à la mosquée de Québec». Il y indique que les deux hommes demeurent traités aux soins intensifs pour l'instant. Enchaînant sur leur besoin de repos, il suggère aux amis et proches «de limiter les visites et de multiplier les prières», comme ultime moyen de les aider.

«L'opération du frère Aymen, mardi, a réussi, salue le porte-parole. Depuis l'opération, sa température est stable. Les médecins continuent les interventions planifiées et essayeront de le sortir du coma, la semaine prochaine, pour voir sa réaction et juger de la suite.»

«Le frère Said est en amélioration continue. Il commence à reconnaître les siens et essaye de leur parler. Il fait occasionnellement un peu de fièvre, mais cela ne semble pas inquiétant», ajoute le signataire du statut.

À peine 12 heures après sa publication, le message sur la page Facebook du Centre culturel islamique de Québec avait généré près de 500 réactions. Il avait également suscité quelque 90 commentaires d'encouragement et de soulagement, en plus de 65 partages.

Bilan officiel

Lors du plus récent bilan officiel des autorités médicales, mardi, on confirmait que deux victimes de la fusillade à la grande mosquée de Québec restaient hospitalisées dans un état critique à hôpital de l’Enfant-Jésus. Elles requièrent une attention particulière ayant été atteintes de plusieurs balles. Quant aux autres patients, ils ont tous reçu leur congé de l’hôpital.

Rappelons que près d'une vingtaine de personnes avaient été blessées lors de l'attentat de Québec le 29 janvier dernier. Sur ce nombre, plusieurs étaient blessées seulement légèrement et quelques-unes ont été hospitalisées plus longtemps.

La collecte de fonds pour les familles des victimes se poursuit : www.canadahelps.org/fr/dn/8609

TC Media